Medtalk

Let's Talk Medicine

◄► Amélioration Motrice Chez des Singes Parkinsoniens

Via rfi.fr / Sciences

En France, la maladie de Parkinson touche aujourd’hui près de 150 000 personnes, avec 10 000 nouveaux cas par an. A l’occasion de la Journée Mondiale de la maladie de Parkinson, Novartis, lance un nouveau site, www.monparkinson.fr, pour accompagner les patients et leurs proches. Rédigé en collaboration avec des neurologues, ce site propose des informations médicales, scientifiques, administratives et pratiques pour les soutenir dans leur quotidien.

Une équipe de chercheurs japonais de l’université de Kyoto dirigée par le professeur Jun Takahashi a implanté avec succès des cellules souches humaines dans le cerveau de singes souffrant de la maladie de Parkinson. Ces derniers ont fait des progrès notables.

Au moment de l’implantation, 35% des cellules souches étaient des neurones de type dopamine, et environ un dixième d’entre elles étaient encore vivantes un an après. Afin d’améliorer l’efficacité du traitement, il voudrait faire passer ce taux de survie à 70%. Il espère pouvoir mener cette expérience sur des humains dès 2015 mais, a-t-il expliqué,« nous devons auparavant augmenter le nombre de neurones de type dopamine à implanter, afin de réduire le risque de tumeur (post-opératoire)».

Quand il s’agira de tester l’expérience sur des hommes, les chercheurs pensent utiliser des cellules souches pluripotentes, créées par l’implantation de quatre types de gènes issues des cellules de peau humaine pour les reprogrammer car ces cellules induites ainsi générées reviennent quasiment au stade embryonnaire (non différencié).

Si en France le Comité d’éthique reste très vigilant sur l’utilisation de cellules souches embryonnaires, au Japon rien n’interdit l’utilisation de ces cellules pour la recherche scientifique. La maladie de Parkinson est l’une des principales maladies neuro-dégénératives, après la maladie d’Alzheimer. C’est aussi l’une des causes les plus fréquentes de handicap moteur, après les accidents vasculaires cérébraux.

Article publié le : mercredi 22 février 2012 – Dernière modification le : mercredi 21 mars 2012 – rfi sciences

Merci

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

Information

This entry was posted on March 22, 2012 by in Neurology, PCO Français.
%d bloggers like this: